Away We Go

    |  18 |
    J'aime:
    - Sur le point de devenir parents, Burt et Verona se lancent dans un voyage pour trouver l'endroit parfait où vivre. Sur le chemin, leur rencontre avec leurs familles et de vieux amis leur ouvrent les yeux sur leurs véritables besoins... Away We Go est une comédie romantique légère, juste et tendre, truffée de bonne humeur et de joie de vivre.
    Affiche du film Away We Go
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Away We Go

    UTILISATEURS
    (3.3 pour 203 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 38min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Away We Go : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Little Miss Sunshine
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Juno
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La Famille Tenenbaum
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Une Famille très moderne
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The Color Wheel
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The Brooklyn Brothers
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Away We Go

    Après American Beauty (Oscar du meilleur film et du meilleur réalisateur en 2000), Sam Mendes revient avec une comédie hilarante et émouvante en suivant le périple d’un jeune couple qui s’embarque dans la plus merveilleuse aventure humaine : fonder une famille.

    Lorsque Burt et Verona apprennent qu’ils vont devenir parents, c’est la panique. Ils détestent la ville de province où ils habitent, et maintenant que les parents de Burt déménagent, plus rien ne les y retient. Ils décident alors de partir à la recherche de l’endroit parfait où fonder leur famille. Sur leur chemin, ils rendent visite à leur famille et à de vieux amis. Certains leur paraissent fous à lier, d’autres leur donnent envie de suivre leur modèle… Mais finalement, tous vont aider à leur manière Burt et Verona à réaliser qu’ils n’ont peut être besoin que l’un de l’autre pour fonder leur foyer.

    Photos du film Away We Go

    Ajouter une photo du film Away We Go

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Away We Go
    10437 Vues
    2878 Vues
    573 Vues
    1
    2
    page 1

    Listes avec le film Away We Go

    Ajouter une liste au film Away We Go
    Qui dit comédie dit toile de fond, dans l'air du temps. Le cinéma comique français a donc décidé de générer des rires à partir des divorces, et de la situation des familles recomposées, et de leurs...
    Les votes sont clôts! Merci pour votre participation à tous! Retrouvez les 30 meilleurs films élus par vous à l'adresse ci-dessous. Vous pouvez bien sûr continuer à voter pour les films qui vous ont...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Away We Go
    Trillian
    Le 11/10/2009
    28 critiques
    3.5/5

    Comme le mois de septembre ne semble pas aller en s'améliorant question programmation, je fais un peu la chasse aux avants premières et cette semaine on nous proposait celle du dernier film de Mendes, Away we go;

    Le réalisateur a pris le temps de venir nous présenter son film ou plutot son bébé , car à l'entendre, ce film lui tient à coeur. Il explique donc que Away we go est une comédie dont le sujet est un couple qui attend leur premier enfant et qui sont en fuite, comme le couple Dicaprio/Winslet dans Revolutionary road, sauf que ce coup ci, le couple réussit sa fuite. Il nous dit aussi que d'écrire ce scénario et faire ce film était comme un très bon anti dépresseur après avoir passer deux ans sur le dramatique et lourd Revolutionary road, que ce film ne comportait pas de grande star que le budget était modeste et que ça lui avait fait le plus grand bien. Il a conclut par dire d'en parler autour de soi si l'on avait aimer le film ou de l'a fermer si ce n'était pas le cas, et comme j'ai beaucoup aimé, je suis ses instructions et j'en parle.

    L'histoire est celle du couple formé par Burt et Verona, vivant dans un taudis mais vivant heureux, à quelques kilomètres des parents de Burt. Quand ils apprennent au bout du 6ème mois de grossesse que les seuls grands parents que connaitra leur enfants vont aller vivre en Belgique, ils décident de se mettre en route pour un voyage à plusieurs étapes au coeur des Etats Unis afin de décider dans quelle ville ils vont élever leur enfants, villes choisis en fonction d'un critère, l'un de leur amis ou membres de leur familles habitent dans cette ville. De Phoenix à Montréal en passant par Miami, ils vont alors rencontrer leurs amis et leur familles qui ont bizarrement presque tous tournés cinglés.

    Away we go est une comédie légère, sans esthétisme particulier ou poussé comme c'était le cas pour Revolutionary road. On sent que le réalisateur n'a pas pris des semaines pour filmer chaque plan comme une peinture mais qu'il s'est laissé aller, et on sent qu'il s'en ai donné à coeur joie. L'atmopshère du film est légère et sympathique surtout grace à ses personnages. C'est aussi une comédie très réussi parce que c'est pour la grande majorité du film très très drole!

    Le couple principal est extrêmement attachant, Verona, calme, zen, qui ne s'en fait pas trop et ne s'emporte jamais et Burt, un peu plus nerveux et fou fou, impossible de ne pas l'aimer, c'est l'un des couples les plus mignon et les plus attachants du cinéma interprété par deux acteurs pas très connu mais que j'ai trouvé très talentueux.

    Le couple est entouré d'une ribambelle d'acteurs expérimentés qui jouent les seconds role comme Catherine O'hara et Jeff Daniels, les parents de Burt qui décide de partir vivre en Belgique, Allison Janney (toujours aussi géniale comme actrice, dommage qu'on ne l'a voit pas plus au cinéma), qui joue une mère un peu dingue qui s'imagine que ses enfants sont déjà bousillés, et qu'il n'est donc plus nécessaire de faire des efforts, elle va faire quelque peu peur à Verona, ou encore Maggie Gyllenhaal en maman hyppie de la nouvelle heure, new age aux idées très bizarre. Burt et Verona se sentiront finalement plus normaux et moins marginaux durant cette traversée du pays.

    Le film nous parle des relations de couple et des changements que peuvent amener l'arrivée d'un bébé mais aussi des changements qu'amènent la non arrivée d'une naissance. Si le film est très drole, le dernier quart peut sembler, dans une certaine mesure, plus poétique et plus mélancolique, mais ce qui est sur c'est que Sam Mendes nous offre un très jolie petit film, joyeux, au capital sympathie très élevé, qui vient s'ajouter à sa filmographie que je trouve de plus en plus bien foutue!

    cristal
    Le 21/10/2009
    211 critiques
    "Away We Go" est, malgré un optimisme nouveau dans la filmographie de Sam Mendes, son film le plus mineur à ce jour. Fraîche ballade autour d'un couple qui s'apprête à accueillir une troisième tête, le film de Mendes, sous les airs d'un road-movie tout ce qu'il y a de plus classique, va dépeindre doutes et peurs de la vie conjugale en plein mûrissement, ainsi qu'une ribambelle d'imbéciles heureux, d'illuminés patriotiques et de sectaires sous ecsta qui jonchent l'Amérique moderne. Disons que le principe, simple mais efficace, a déjà été fait un certain nombre de fois. On apprécie bien sûr le savoir-faire du genre, la simplicité grave du propos, la bande-son agréable et la douceur des personnages, tendrement croqués. Tout est très bien dans le genre, une mise en scène qui se fait passer inaperçue, des dialogues qui réchauffent, un humour vachard et d'attendrissants comédiens (dont la fameuse Maggie Gyllenhaal, délicieuse en hippie qui allaite tous les mômes du quartier). "Away We Go" est donc accessible, et par-là même décevant car Sam Mendes n'apporte rien de neuf au genre sinon un petit rayon de soleil qui fait toujours plaisir à se faire sentir. Mais le rythme mélancolique nuit parfois au scénario, répétitif et sectionné par voyages (Away to Montréal, Away to Madison, etc...), et pris au piège de l'alternance, sucré-salé, doux-amer, rires et émotion, abandon et joie. A force d'user d'un principe somme toute simpliste, Mendes perd la ferveur de ses précédents films (l'ironie tranchante d'"American Beauty" ou l'amertume audacieuse de "Jarhead"), et s'éloigne à ce point d'une quelconque personnalité artistique qu'on finit par ne plus croire en sa présence derrière la caméra. Un film mineur donc, mais néanmoins éminemment sympathique et touchant dans la douce petite musique qu'il évoque sous la forme de rayons de soleil.

    Site web:  http://moncinemamesfilmsmonart.blogs.allocine.fr/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites